SÉNÉGAL : L’ASSISTANCE TECHNIQUE AUPRÈS DU RÉSEAU DES LABORATOIRES CONTINUE

Durant ce troisième trimestre 2015, le programme EDES continue de soutenir les laboratoires au Sénégal afin qu’ils puissent servir les politiques nationales de sécurité sanitaire des aliments au niveau national et régional.

Le renforcement de la capacité technique et analytique des laboratoires contribuant à une meilleure surveillance et à l’amélioration du contrôle de la qualité sanitaire des aliments.

Le laboratoire de la Fondation CERES-Locustox a une longue expérience en matière d’analyse des résidus de pesticides et de métaux lourds. Certifié conforme aux principes des Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL) en 2002 par le Groupe Interministériel des Produits Chimiques de France, il a continué à progresser dans sa démarche qualité jusqu’à obtenir en mars 2013, l’accréditation ISO/CEI 17025. Malgré les performances du personnel, l’équipement reste toutefois sous-utilisé.

C’est dans ce contexte qu’une mission EDES a été mise en place au mois de juin dernier. L’objectif de cette mission était de renforcer les capacités du personnel à l’utilisation avancée des GC/MS (Chromatographie en phase Gazeuse / détecteur Spectre de Masse) à l’aide de leurs logiciels respectifs.

Ceci, en vue d’élargir l’utilisation du GC-MS à l’analyse d’autres polluants chimiques tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ce type d’analyse est notamment très demandé pour les produits halieutiques et permet de disposer de plus de possibilités d’examens via l’utilisation de plus de molécules dans les dépistages.

Toujours au Sénégal, EDES a également récemment appuyé le LANAC (ex Laboratoire de la Direction du Commerce Intérieur-LCI). Ce laboratoire a bénéficié d’une formation sur la maîtrise des dosages de l’histamine par Chromatographie en Phase Liquide à Haute Performance (HPLC) et de l’anhydride sulfureux par titrimétrie pour les produits de la pêche.

Les bénéficiaires de ces deux missions d’assistance technique ont ainsi pu acquérir la capacité de bien maîtriser la théorie de la chromatographie en phase liquide avec détecteur fluorimétrique (FLD). Ils sont désormais autonomes pour, réaliser le dosage de l’histamine par HPLC ou de l’anhydride sulfureux par titrimétrie, intégrer et interpréter les pics chromatographiques, utiliser les logiciels chromatographiques et maîtriser l’utilisation avancée de ses GC/MS.

Les représentants du LANAC, du CERES et de l’Institut Pasteur de Dakar qui ont bénéficié de cette assistance EDES pourront ainsi rapidement contribuer à l’élaboration de dossiers d’accréditation de leurs laboratoires pour les analyses qui ont fait l’objet de ces nouvelles formations.


Pour de plus amples informations:
Dr Ana Batalha – ana.batalha@coleacp.org
Coordinateur géographique des opérations pour le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Kenya (pêches), la République dominicaine et le Cap Vert.

2019-01-01T12:14:14+00:00jeudi, 23 juillet 2015|Actualités|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment